La posture d'attente: le pré-requis d'un déplacement réussi

Publié le : 18/02/2016 11:10:03
Catégories : Fiches techniques

La posture d’attente est la posture que vous devez adopter avant que votre adversaire frappe le volant. Le but de cette posture est de vous aider à vous préparer pour le prochain coup.

En réalité, votre posture réelle sur le terrain sera très variable selon que vous jouez en simple ou en double, et aussi selon les circonstances imposées par l’échange.

Bien qu'il existe de nombreuses variantes, il est toujours bon d'apprendre une posture d’attente de base. Une fois que vous comprenez ces idées de base, vous pouvez adapter la posture d’attente à différentes situations.

1.1 Les éléments de la posture d'attente

1.1.1   La posture

  • Vos pieds doivent être un peu plus écartés que la largeur des épaules. Les jambes ne doivent pas être excessivement sollicitées.
  • Vous devez abaisser votre centre de gravité, avec vos genoux légèrement pliés. Le centre de gravité doit également être déplacé  légèrement vers l'avant, de sorte à ce que vous sentiez votre poids sur la pointe de vos orteils. Cela ne signifie pas que vous devez être perché inconfortablement sur la pointe des pieds en vous penchant vers l'avant et sur le point de tomber! Au contraire, vous avez besoin de vous pencher juste assez pour transférer le poids de vos talons vers l'avant afin de conservez un certain dynamisme.
  • Votre pied droit doit être légèrement en avant de votre pied gauche, seulement environ une demi-longueur de pied devant. Cette position est efficace pour couvrir les quatre coins du court. Toutefois, il existe de nombreux cas où cette position de pied pourra être modifiée en fonction de la situation de jeu.

1.1.2  La prise de raquette

La position d’attente de la raquette de badminton varie beaucoup en fonction de la situation.

Cependant, vous ne devez jamais avoir la raquette qui balance près de vos chevilles. Votre raquette doit être prête à intervenir au plus vite! Pour cela, elle doit être tenue en face de vous, et relativement écartée de votre corps. En général, la raquette se situe à hauteur de la taille, mais vous pouvez la tenir plus haut lorsque vous êtes en situation d'attaque et plus basse lorsque vous êtes plutôt dans une situation défensive.

1.1.3  Votre bras gauche

N'oubliez pas que vous avez deux bras! Bien que votre bras gauche ne touche pas le volant, il affecte beaucoup votre équilibre.

Votre bras gauche doit être utilisé pour équilibrer le bras droit et la raquette. En position d'attente, le bras gauche est en face de votre corps et légèrement sur ​​le côté.

Ne laissez jamais votre bras gauche pendre à vos côtés !

Ce que vous devez éviter:

Adopter une attitude et une position trop raides. Cela empêcherai toute dynamique pour la suite du déplacement, inhiberait la force élastique des muscles, interdisant de bien engager l'action suivante.

Avoir des appuis au sol trop serrés, pénalisant au niveau de la stabilité et pour la reprise d'appuis qui suit.

2.1 La spécificité du double

En double, les contraintes du jeu sont différents du simple. Le simple s'impose par une logique de pression par le déplacement. Plus l'adversaire est en retard sur le volant et plus il est possible de dominer l'échange jusqu'au gain du point.

En double, comme nous l'avons vu dans un précédent article, la pression est imposée par l'attaque. Plus l'attaque est oppressante plus les chances de renvoyer des lifts longs ou tenter des défenses croisées sont diminuées, c'est pourquoi la prérogative du double n'est pas de se déplacer loin mais plutôt de se préparer à prendre des volants relativement proches dans un laps de temps très court tout en restant équilibré afin de se préparer rapidement pour le prochain coup.

En définitive, le double nécessite une extrême réactivité tout particulièrement pour les joueurs en défense - qui doivent se préparer à enchainer beaucoup de frappe en défense en très peu de temps - et le joueur de filet -qui doit se préparer à intercepter les éventuelles défenses à sa portée.

Pour favoriser cette réactivité, les joueurs de double tendent à attendre le volant avec un écart de jambe légèrement supérieur aux joueurs de simple afin de renforcer leur stabilité au sol et accroitre leur réactivité lors de la prise d'appui. Un tel écart n'est pas conseillé en simple car il est induit une sollicitation plus prononcée des jambes qui sera néfaste dans le cadre des déplacements de simple. Le jeu de simple nécessite des phases de relâchement des jambes lors du replacement afin de fournir une meilleure explosivité dans les phases de déplacement.

L'exception: 

Il existe un cas de figure où le joueur de simple aura tout intérêt à augmenter son écart de jambe: les défenses sur mauvais renvois. Dans ce cas de figure, l'adversaire est en position de smasher depuis le milieu du terrain environ. Dès lors, de la même manière qu'en double, la seule chance d'espérer renvoyer le volant est de réagir dans un délai extrêmement court. D'autre part, les défenses sont parmis les déplacements qui nécessitent le moins de distance à parcourir. Attendez-vous toutefois à un effort intense et épuisant!

 

Ajouter un commentaire

 (avec http://)